J’habite une tour d’ivoire

J’habite une tour d’ivoire

Peter Handke

A Princeton en 1966, lors d’une session du Groupe 47, Peter Handke fait un éclat en s’opposant à la vogue du “réalisme” en littérature.
Il revendique le formalisme reproché aux écrivains qui se refusent à raconter encore des histoires, tout en recherchant des méthodes nouvelles pour décrire le monde, et défend l’idée qu’ils habiteraient une “tour d’ivoire”. Confrontation avec Brecht, Horvath ou Bernhard, avec les méthodes du théâtre et du cinéma ou avec le discours de la justice, cet ensemble de textes passe du sérieux à l’humour, de méditations austères aux “gais feuilletons “. Handke s’attache à y définir sa position par rapport à l’écriture : “Longtemps, la littérature a été pour moi le moyen, si ce n’est d’y voir clair en moi, du moins d’y voir tout de même plus clair. Elle m’a aidé à reconnaître que j’étais là, que j’étais au monde. “

Traduit de l’allemand (Autriche) par Dominique Petit.

Originellement publié en grand format en 1992.

Catégories : , , , Product ID: 4751