Tuiles détachées

Tuiles détachées

Jean-Christophe Bailly

« Car c’est précisément ce que chacun est qui est son pourquoi », disait Plotin. Ce livre est le portrait, l’autoportrait d’un tel « pourquoi ». A-t-on une raison d’être ? Comme écrivain et comme poussière d’humanité. La question se pose, elle se pose toujours. On ne peut pas y répondre par des déclarations ou des professions de foi. Mais par des souvenirs, des images de ce qu’on a traversé. Images qui disent « je fus » et qui sont la matière par laquelle on vérifie qu’on a existé. Mais cette vérification est sans preuves, mais cette matière en même temps se dérobe : le mouvement est sans fin. De ce mouvement ce livre est une esquisse. Jeu de marelle où l’on saute d’une case à une autre, ou toit qui ne se ferme pas, toit d’air, aux tuiles détachées.

Originellement publié en grand format en 2000

Du même auteur

Téléchargements

Argumentaire

Librairies

On en parle

« Ce livre est le portrait, l’autoportrait d’une question humainement universelle qui taraude, obsède plus volontiers l’homme de cabinet, l’homme de culture. A-t-on une raison d’être ? Comme écrivain en l’occurrence et comme poussière d’humanité. La question se pose, elle se pose toujours. »

Le Lorgnon Mélancolique

« On s’accorde, un peu paresseusement, à décrire comme inclassable l’oeuvre de Jean-Christophe Bailly, qui, depuis les années 1970 et 1980, s’exprime en effet concurremment sous les formes de l’essai, du récit, de la poésie, de la philosophie, du théâtre et de la critique d’art. Le récit autobiographique Tuiles détachées […] et les “quatre aventures galloises” de Saisir mettent précisément en évidence la profonde unité d’une pensée d’abord attentive à l’expérience, à la perception et aux formes de langage les mieux à même d’en rendre compte. »

Art Press

« Près de quinze ans plus tard, voici donc une nouvelle publication d’un texte dont on ne se lasse pas. On y découvre une pensée toujours en mouvement, tendue vers un ailleurs, qui avance, chemine et se construit dans une effervescence continuelle. […] Jean-Christophe Bailly ne se raconte pas au sens littéraire ou littéral du mot, mais plutôt, il écrit l’espace de création littéraire. »

Page des libraires

Informations techniques

  • ISBN: 9782267031041
  • Date de parution: 27/9/2018
  • 160 pages
  • Prix: 14,00 €