Le Chant de Salomon

Le Chant de Salomon

Toni Morrison

On le surnomme « Laitier » parce que sa mère a continué de lui donner le sein en cachette jusqu’à ses trois ou quatre ans. Son vrai nom, c’est Macon Mort, le même que son père. Il vit dans le Nord, dans la région des Grands Lacs. Mû par la recherche d’un trésor enfoui, dit-on, dans une grotte, Laitier entreprend un voyage vers le Sud, d’où est originaire sa famille. C’est là qu’il découvrira son histoire familiale, que seule une comptine chantée par les enfants d’un village a conservée. Une comptine racontant la légende de Salomon qui s’envola pour retourner en Afrique, et qui laissa tomber le bébé qu’il portait dans ses bras.
Publié en 1977 aux États-Unis et en 1996 en France, Le Chant de Salomon est le troisième roman de Toni Morrison, et celui qui l’a solidement installée sur la scène littéraire américaine. Excellente introduction à son œuvre selon l’Académie suédoise, qui décerna à son autrice le prix Nobel en 1993, il est réédité augmenté d’une préface de Christiane Taubira.

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jean Guiloineau.

Nouvelle édition préfacée par Christiane Taubira.

Originellement publié en grand format en 1996.